Simulation numérique et calcul intensif : qui est concerné ?

Depuis des décennies, les grandes entreprises manufacturières (aéronautique, automobile, naval…) ont intégré la simulation numérique dans leur processus R&D à tel point que la simulation numérique remplace maintenant largement les essais. Les moyens de calcul intensif (HPC pour les initiés), comme le supercalculateur Myria, étaient traditionnellement utilisé pour des applications en mécanique des fluides, physique des matériaux, dynamique moléculaire, etc. Ils sont maintenant utilisés dans un champ d’application extrêmement large, comme la biologie, la finance, la géographie, l’Intelligence Artificielle, le traitement de données…

En fait, tous les secteurs d’activité sont maintenant concernés.

Quand les moyens internes ne suffisent plus (temps de calcul, ou mémoire, ou grand nombre de simulations) il faut passer au HPC.

L’expérience du CRIANN

Sidel, Flexi-France, IRT Jules Verne, HydrOcean, Adwen Offshore et d’autres entreprises calculent ou ont calculé au CRIANN pour :

  • mener des simulations de grande échelle ;
  • réaliser des études paramétriques entraînant un grand nombre de simulations ;
  • dimensionner leur besoin en terme d’infrastructure de calcul, etc.

SiMSEO

Le CRIANN est le porteur de l’une des 7 plateformes régionales retenues pour le volet  «Accompagnement de proximité et sur mesure» du projet SiMSEO, dont l’objectif est de faciliter l’accès des PME/TPE/ETI françaises à la simulation numérique et au calcul intensif. Le programme SiMSEO est coordonné au plan national par Teratec et Genci.

SiMSEO en Normandie

Soutenue par la région Normandie, la plateforme fédère plusieurs partenaires aux compétences complémentaires :

  • l’ADN, Agence de Développement de Normandie, tête de file des partenaires « Innovation », ainsi que Mov’eo,  NAE, Technopôle CBS ;
  • Normandie Université, pour le volet Recherche, ainsi que l’AMIES, Agence pour les Mathématiques en Interaction avec l’Entreprise et la Société ;
  • le CRIANN, mésocentre de calcul pour la Normandie.

Les projets soutenus par le programme bénéficieront d’une prise en charge jusqu’à 50% par les pouvoirs publics de leurs coûts de développement, expertise et heures de calcul.

  • Contact au CRIANN : Marie-Sophie Cabot – 02 32 91 42 91 (choix 2) –